entete

Le rabbin

Yeshaya Dalsace,

rabbin, journaliste, comédien et metteur en scène. Franco israélien. Etudes de droit à Paris, puis de théâtre au Théâtre National de Chaillot avec Antoine Vitez, Alya en 1990, service dans Tsahal, journaliste à Kol Israël, enseigne la dramaturgie à l’Université hébraïque durant quelques années, Master israélien d’études juives (Mahon Schechter), créateur et rédacteur du site francophone Massorti.Com, collaborateur régulier du site Akadem, conférencier (Alliance Israélite, OSE, Centre communautaire, AJC, colloques et formations universitaires), marié, cinq enfants.

yeshaya@massorti.com

0669128073

Situation familiale

  • Marié à Maayane Mlynarski, traductrice de l’hébreu et de l’anglais, enseignante en école juive
  • Cinq enfants : Anna-Noga (17 ans), Tahel (14 ans), Elhanan (12 ans), Noam (11 ans), Avigaïl (6 ans).

Formation

  • Deug de droit (Paris)
  • Licence d’hébreu et de culture juive à l’INALCO
  • Etudes juives en Yeshiva en Israël
  • Etudes supérieures d’art dramatique au Théâtre national de Chaillot avec Antoine Vitez, comédien et metteur en scène
  • Alya en 1990. Service militaire dans Tsahal (caporal)
  • Master de Judaïsme et diplôme rabbinique à l’Institut universitaire Schechter de Jérusalem.

Fonctions

En Israël

Alya en 1990.

  • Enseigne durant plusieurs années la dramaturgie à l’Université hébraïque de Jérusalem. Plusieurs mises en scène en hébreu.
  • Journaliste pour l’Arche et Kol Israël (radio nationale israélienne) section francophone durant 5 ans.
  • rabbin à Carmiel en Galilée.
  • Enseignant au collège à Jérusalem le midrash par le théâtre.

En France

  • En 2000, est devenu le premier rabbin Massorti de la Côte d’Azur (Nice) où il a fait prospérer une large communauté et a contribué à la construction d’un élégant et actif centre communautaire et culturel "Maayane Or".
  • En 2006, il pousse à créer une petite communauté Massorti à Aix en Provence, qu’il visite et soutient régulièrement.
  • En 2008, il entre en contact avec la communauté Judaica de Marseille qui rejoint le mouvement Massorti et où il se rend mensuellement.
  • En 2007, il initie et rédige le site Massorti.Com, vaste site internet général et pluriel sur le Judaïsme, dans le but de faire connaitre la vision d’un Judaïsme ouvert et moderne au public francophone et de montrer qu’un tel Judaïsme est possible en France. Ce site comporte plus de 1000 articles, est sans cesse alimenté, offre une totale liberté d’expression et a été visité par plusieurs dizaines de milliers de visiteurs francophones du monde entier !
  • Vice président de l’antenne Yad Vashem de la Côte d’Azur. (Fils d’enfant caché et particulièrement concerné par la Shoa)
  • Collaborateur au site sur la culture juive Akadem et conférencier régulier sur ce site.
  • Intervient régulièrement comme conférencier sur le Judaïsme et Israël dans différents cadres.
  • Participe activement au dialogue interreligieux à Paris comme en province, enseigne le judaïsme dans le milieu monastique ainsi qu’aux Amitiés Judéo-chrétiennes et dans le cadre de Lire les Ecritures... Membre du Congrès européen des religions pour la paix, coresponsable des Amitiés Judéo-chrétiennes de Paris Est.
  • En 2009, il prend en charge la communauté DorVador, à Paris Est dans le but d’en faire un lieu de Judaïsme dynamique, exigeant et ouvert.

Les vues

Un Judaïsme militant

Passionné par l’étude juive, il n’a eu de cesse depuis l’adolescence, de progresser dans l’apprentissage des matières juives.

Issu d’une vieille famille juive française (les "israélites"), il est profondément attaché à la défense de l’identité juive, à la survie de la culture juive dans toutes ses diversités, à un "enseignement de l’estime" d’un judaïsme d’implication et de sens pour l’individu comme pour la société.

Pour lui, sans soucis éthique universaliste, la Tora perd son sens, les rites deviennent creux ; mais sans l’implication personnelle que la Halakha exige du Juif pratiquant, l’enseignement et les idéaux de la Tora ne sauraient s’incarner dans le quotidien.

Durant toutes ces années, Yeshaya Dalsace n’a cessé de fréquenter diverses yeshivot et cercles d’études (tous orthodoxes).
Dans les années 1990, alors en Israël, il est profondément gêné par la dérive fondamentaliste et dogmatique qu’il voit grandir autour de lui dans divers cercles de l’orthodoxie à laquelle il appartient, mais qu’il trouve de plus en plus fermée et étouffante (on est dans les mois précédant le meurtre de Rabin). Il cherche donc une solution personnelle lui permettant de continuer un Judaïsme sérieux, mais moderne et ouvert.

C’est donc à la recherche d’un Judaïsme à la fois humaniste et halakhique (attaché au système des commandements), offrant une réelle ouverture et honnêteté intellectuelle, qu’il rejoint le mouvement Massorti, découvert au hasard d’une rencontre en 1995.

Le fait de fréquenter des cercles "non orthodoxes" lui attira les foudres de la part très orthodoxe de sa famille et connaissances orthodoxes (certains ne lui adressent plus la parole depuis, y compris des très proches parents) ; réactions obscurantistes d’une rare violence qui ne firent que confirmer le bien fondé de ses choix et le poussèrent au contraire à les assumer.

Le choix du courant juif Massorti est donc, pour lui, un choix lucide, positif, réfléchi et de conviction, le choix d’un juif libre, fidèle et responsable. Mais pour autant, ce choix Massorti n’est pas rupture avec le judaïsme orthodoxe et il aurait très bien pu se faire au sein de la moderne orthodoxie. Yeshaya Dalsace ne se gène d’ailleurs pas pour critiquer le mouvement Massorti quand c’est nécessaire.

Yeshaya Dalsace trouve dans le cadre Massorti le lieu propice pour faire avancer un judaïsme réellement pratiquant, attaché aux valeurs de la démocratie, du droit des femmes et à l’ouverture intellectuelle. Il milite pour la promotion de ces valeurs au sein du judaïsme français qu’il trouve souvent trop fermé.

La création et le développement d’une communauté comme DorVador va en ce sens. Le cadre du mouvement Massorti est propice à cela. C’est cependant un travail pionnier en France, au regard du judaïsme consistorial qui a peu à peu dérivé vers une orthodoxie fermée et qui considère avoir seule légitimité à faire entendre une voix juive religieuse.

C’est pourquoi être rabbin d’une telle communauté n’est pas une simple fonction, c’est une implication totale, car l’enjeu est immense, bien au delà du cercle des fidèles de DorVador.

Études juives

Dans son enseignement, Yeshaya Dalsace cherche à montrer la créativité et l’incroyable audace d’ouverture des textes de la tradition juive et leur brûlante actualité, Bible comme Talmud ou Midrash.

C’est au cœur de ces textes qu’un juif devrait chercher son inspiration. C’est pourquoi, il considère l’étude traditionnelle comme un devoir religieux et culturel, l’expression d’une fidélité à la mémoire juive et l’histoire du peuple juif dont chaque juif est le dépositaire, quelque soit son niveau de conviction ou d’implication.

Il considère, dans un même temps, une exigence d’honnêteté intellectuelle de tenir compte de tout le savoir humain sur ces textes et les sujets abordés. Cela implique une étude sérieuse, au cœur du texte, fidèle, mais sans aucun a priori, sans tabou et sans rejet des instruments critiques et rationnels de la modernité.

Il considère enfin, que le devoir du rabbin et de dévoiler la pertinence du texte pour nous aujourd’hui, sans pour autant tomber dans l’apologie.

C’est pourquoi tous les cours et études en sa compagnie cherchent à toucher à cette authenticité et cette honnêteté là.

Le culte

En constante recherche et attaché à la vie spirituelle, Yeshaya Dalsace pense que le culte doit impliquer tout l’être et ne pas être une façade ou un jeu social.

On peut se jeter dans la prière comme on se jette à l’eau, même si elle est froide. Le culte devrait parler aux gens sans perdre son aspect traditionnel. C’est pourquoi comme rabbin, il défend l’usage de l’hébreu et du siddour traditionnel ou encore la conformité halakhique des actes rituels, tout en faisant un effort de pédagogie et d’actualisation dans le discours.

Il en est de même pour chaque Mitsva si elle est assumée pleinement et comprise.

Il part du principe que dans la modernité actuelle, plus rien ne va de soi et que tout Juif doit se faire l’avocat de son propre judaïsme.

L’ouverture à l’autre

Il désire offrir un lieu et des activités ouverts, aux personnes comme aux idées. Chacun doit pouvoir se sentir à l’aise dans une synagogue. Chacun doit être le bien venu, dès lors qu’il est dans une quête sincère. De même, un rabbin doit être prêt à tout entendre, à aider, à apaiser.

C’est pourquoi toute personne doit pouvoir venir, participer ou parler en confiance, sans subir le jugement de quiconque et surtout pas du rabbin. Cela doit s’appliquer à tous, quelque soit le degré de pratique, l’origine ou les convictions. La Tora doit parler à l’universel, sans oublier l’humour...

Articles et conférences du rabbin Dalsace

De nombreux articles et réactions de Yeshaya Dalsace sont consultables en ligne sur Massorti.Com.dont il est le rédacteur et l’un des principaux collaborateurs.

Conférences sur le site Akadem Campus juif en ligne :

Sujets de société
Fêtes juives
Lectures Bibliques
Commentaire sur les Haftarot - Etude biblique hebdomadaire

La Haftara est le morceau du livre des Prophètes lu chaque semaine. C’est une littérature peu commentée en milieu juif. Durant un an, Yeshaya Dalsace a commenté chaque semaine les Prophètes sur le site de conférences en ligne Akadem. Ensemble du cycle de 47 conférences.
Détail :

Leçons talmudiques

Soupçon et jalousie : la femme Sota

Articles de fond :

  • Une analyse de la dimension poétique de la Bible.
    PDF - 60.3 ko
    Poétique biblique
  • "Indignons-nous" est une réponse à Stéphane Hessel : "On peut critiquer la politique et les défauts d’Israël, je n’y vois pas de problème, mais le faire invariablement, sans recul, sans analyse au
    PDF - 174.8 ko
    Indignons nous

    point de faire de cet Etat un paria et un coupable systématique auquel on reproche jusqu’à son existence (le boycott veut bien dire cela), que la dignité d’homme libre de Stéphane Hessel permette que je m’en indigne !"

  • La tentation de la certitude est une sévère analyse des dérives fondamentalistes exprimées dans l’ouvrage « L’idolâtrie ou la question de la part » De Frank Alvarez-Pereyre et Aaron Eliacheff (PUF Collection "Lectures du judaïsme" 2011)
    PDF - 136.9 ko
    La tentation de la certitude
  • Dérives fondamentalistes et racistes de certains rabbins israéliens : Début décembre 2010, plusieurs dizaines de rabbins de diverses localités israéliennes, c’est à dire des fonctionnaires de l’Etat, ont émis une « opinion rabbinique » interdisant sous peine de punition de louer ou de vendre un bien immobilier à un non juif.
    PDF - 564.1 ko
    Appel à ne pas louer aux Arabes - réaction

    Une analyse de ce radicalisme rabbinique et de ce qu’il représente comme danger pour Israël. Les radicaux de l’islam et du judaïsme qui fonctionnent en miroir les uns par rapport aux autres n’imaginent pas autre chose que le scénario apocalyptique, chacun restant convaincu d’en sortir gagnant d’une manière ou d’une autre. A l’opposé, le rôle d’un mouvement juif modéré et moderniste maniant les instruments critiques universitaires et la rationalité liée aux principes de la Halakha comme sait le faire le mouvement massorti, est de proposer un judaïsme d’ouverture qui ne reste pas coincé dans des schémas de pensée médiévaux et d’ouvrir des perspectives spirituelles d’avenir.

  • Dérive juive sexiste : Ces dernières semaines, les médias du monde entier ont rendu publique une série d’incidents entre des ultra-religieux (les haredim, « les craignant Dieu ») israéliens et le reste de la population à propos de la ségrégation des femmes.
    PDF - 217.4 ko
    Dérive sexiste

    C’est l’occasion de tenter une analyse du problème au-delà de l’anecdote et de mettre en perspective un phénomène insoluble et dangereux pour l’avenir de la démocratie israélienne : la montée en force du fondamentalisme juif, véritable cassure juive interne qui pourrait bien un jour faire basculer la société israélienne dans son ensemble et qui empoisonne l’ensemble du judaïsme.

Un résumé de l’article sur le sexisme a été publié dans le quotidien Libération http://www.liberation.fr/societe/01012382988-le-judaisme-a-la-derive

  • L’abandon des Juifs par les Alliés fait l’objet d’un spectacle théâtral venu titiller la mémoire et la conscience, réflexions et explications.
    PDF - 214.8 ko
    Jan Karski

    Jan Karski (Mon nom est une fiction) mis en scène par Arthur Nauzyciel. L’occasion de revenir en détail sur toute cette affaire et le rôle obscur des uns et des autres (le Vatican et les Alliés notamment) durant la Shoa.

Commentaires de la Parasha

Voici quelques uns des commentaires écrits par Yeshaya Dalsace sur la section biblique hebdomadaire.

PDF - 81 ko
Réjouir sa femme
PDF - 105.4 ko
Justice de la Tora aujourd’hui
PDF - 71.2 ko
Noé et vulnérabilité

Contributions à des ouvrages

Dans les médias

Yeshaya Dalsace est intervenu dans plusieurs médias et il est régulièrement sollicité pour des interviews et des débats. Voici quelques exemples :

  • Kippour férié ?

Le rabbin Yeshaya Dalsace réagit à la proposition d’Eva Joly d’un Kippour férié sur un site d’information (janv. 2012). A lire en copie sur http://www.massorti.com/Kippour-jour-ferie

  • Article sur le mensonge dans la revue protestante Réforme :
    PDF - 3.1 Mo
    Réforme : le mensonge
  • Polémique autour de Michel Onfray dans Le Point Michel Onfray attaqua durement le judaïsme à propos d’un mauvais
    PDF - 78.1 ko
    Réponse à Michel Onfray

    livre de Jean Soller.
    Yeshaya Dalsace lui fit une réponse qui lui fit fuir le débat. Il y a une version longue et la version courte reprise dans le Point). La version longue est toujours plus argumentée.

    PDF - 32.1 ko
    Onfray antisémite ?

    Voir l’ensemble de la polémique et ce que fut publié dans Le Point sur massorti.com

  • Revue juive laïque Plurielles 2012, entretien sur la teshouva Une approche laïque de la Teshouva, le repentir et le retour.
    PDF - 1.6 Mo
    Revue Plurielles sur la teshouva
  • Rebond dans Libération du 05 octobre 2012 à propos du débat sur le mariage homosexuel.
    PDF - 7.2 Mo
    Libération rebond mariage gay

    Yeshaya Dalsace prend position pour une neutralité religieuse ce qui lui vaudra une phrase assez dure dans l’essai de Gilles Bernheim sorti quelques semaine plus tard.

  • Sur le mariage homosexuel : Dans un long article (37p.) très documenté, Yeshaya Dalsace répond à l’essai de Gilles Bernheim intitulé « Mariage homosexuel, homoparentalité et adoption : ce que l’on oublie souvent de dire », qui met en garde contre les graves dangers du projet de loi d’élargissement du mariage aux couples homosexuels.
    PDF - 432.5 ko
    La loi sur le mariage homosexuel et le judaïsme

    Gilles Bernheim veut parler au nom du judaïsme religieux et condamne fermement le projet de loi. Yeshaya Dalsace montre la faiblesse de l’argumentaire et surtout que le judaïsme ne saurait être enfermé dans le point de vue du grand rabbin de France.
    Un gros travail qui vous apprendra bien des choses sur le fonctionnement du judaïsme et les diverses positions juives sur cette question.

  • Israël errance d’un nom analyse et histoire du nom Israël.
PDF - 396.9 ko
Israël errance d’un nom
  • La table dressée histoire d’un code
    PDF - 307.8 ko
    La table dressée

Le rabbin Yeshaya Dalsace a par ailleurs écrit des dizaines d’articles sur le site Massorti.com, qui est son initiative, tous consultables en ligne. http://www.massorti.com/

Film documentaire : L’attente

Yeshaya Dalsace est interrogé largement dans ce documentaire, avec également le père Etienne Nodet (Ecole biblique de Jérusalem) et Katell Berthelot (CNRS)

L’attente :

Ce film est un récit et une évocation, celui de l’attente d’une naissance annoncée. Il fait revivre l’époque « pré-chrétienne », et permet de comprendre cette attente du peuple juif, du sens qu’il donnait à la venue d’un Messie. Une co-production KTO / Pacifico Island Productions. Réalisation Alexandre Dolgorouky, 2012.
Documentaire - Diffusé le 17/12/2012 / Durée :52 mn

Emissions de radio

  • Emission sur RCJ avec Ilana Cicurel Dimanche 14 octobre 2012, 13h30 - 14h00 Le rabbin Yeshaya Dalsace nous livre le secret des citations de la semaine. http://radiorcj.info/diffusions/dis...

Contacter Yeshaya Dalsace

yeshaya@massorti.com

0669128073